Start Submission Become a Reviewer

Reading: Introduction: « Humanités numériques: identités, pratiques et théories »

Download

A- A+
Alt. Display

Research

Introduction: « Humanités numériques: identités, pratiques et théories »

Authors:

Sophie Marcotte ,

Concordia University, CA
X close

Michael Sinatra,

Université de Montréal, CA
X close

Stéfan Sinclair

McGill University, CA
X close

Abstract

Digital technologies have profoundly changed our research practices, our editing and publication practices, and how we exchange information. The means have certainly changed, but these striking changes have also influenced the methods and meaning of writing, the concepts of writer and reader, and the methods of access, the tools and methods of distributing texts, images, sounds, etc. Literature has played a major role in the development of cultural domains; it still holds a prominent place, perhaps even more so today, as our current context is greatly associated to the predominance of the textual form. The explosion of data and the transformation of knowledge, both in terms of the quality of available information and the manner of representing it, have furthermore had a considerable impact on human and social sciences research.

This special issue, which brings texts together from presentations made at the 2015 Digital Humanities colloquium at Concordia University, offers an overview of current trends in theory and practice observed in the digital humanities domain in French, more specifically in the sphere of production and distribution of knowledge in the human and social sciences.

 

Résumé

Les technologies numériques ont profondément modifié nos pratiques de recherche, d’édition, de publication et d’échanges d’informations. Les supports ont certes changé, mais les bouleversements ont aussi touché les modalités et le sens de l’écriture, les concepts d’auteur et de lecteur, les modalités d’accès, les supports et les modes de diffusion de textes, d’images, de sons, etc. Si la littérature a toujours joué un rôle capital dans la formation des catégories culturelles, elle s’approprie de manière peut-être encore plus marquée aujourd’hui, une place fondamentale, puisque le contexte actuel est largement associé à une prédominance de la forme textuelle. L’explosion des données et la transformation des savoirs, tant au plan de la quantité d’information disponible que de la manière de la représenter, a en outre un impact considérable sur la recherche en sciences humaines et sociales.

Ce dossier spécial, qui rassemble des textes découlant de communications présentées lors du colloque Humanités numériques 2015 à l’Université Concordia, propose un aperçu des tendances théoriques et pratiques observées actuellement dans le domaine des humanités numériques en français, plus précisément dans la sphère de production et de diffusion du savoir dans les sciences humaines et sociales.

 

Mots clés: Humanités numériques; outils de recherche; tendances théoriques et pratiques; édition électronique; pédagogie numérique; visualisation

How to Cite: Marcotte, S., Sinatra, M., & Sinclair, S. (2019). Introduction: « Humanités numériques: identités, pratiques et théories ». Digital Studies/le Champ Numérique, 9(1), 12. DOI: http://doi.org/10.16995/dscn.354
57
Views
10
Downloads
8
Twitter
  Published on 07 Aug 2019
 Accepted on 03 Jun 2019            Submitted on 04 Apr 2019

Les technologies numériques ont profondément modifié nos pratiques de recherche, d’édition, de publication et d’échanges d’informations. Les supports ont certes changé, mais les bouleversements ont aussi touché les modalités et le sens de l’écriture, les concepts d’auteur et de lecteur, les modalités d’accès, les supports et les modes de diffusion de textes, d’images, de sons, etc. Si la littérature a toujours joué un rôle capital dans la formation des catégories culturelles, elle s’approprie de manière peut-être encore plus marquée aujourd’hui, une place fondamentale, puisque le contexte actuel est largement associé à une prédominance de la forme textuelle. L’explosion des données et la transformation des savoirs, tant au plan de la quantité d’information disponible que de la manière de la représenter, a en outre un impact considérable sur la recherche en sciences humaines et sociales.

C’est donc dire que le numérique a envahi toutes les sphères de production et de diffusion des connaissances, tout comme il a, de manière plus générale, investi les structures de la société contemporaine. Toutefois, même si les disciplines du savoir ont évolué, au cours des trente dernières années, d’une manière très liée aux usages des documents et des cultures numériques, la plupart des projets de bases de données, de plateformes de publication ou d’outils de recherche et d’analyse en sciences humaines et sociales demeurent isolés les uns des autres. Ce dossier spécial, qui rassemble des textes découlant de communications présentées lors du colloque Humanités numériques 2015 à l’Université Concordia, propose un aperçu des tendances théoriques et pratiques observées actuellement dans le domaine des humanités numériques en français, plus précisément dans la sphère de production et de diffusion du savoir dans les sciences humaines et sociales.

Si certains articles abordent des questions théoriques rattachées à l’implémentation de nouveaux outils de recherche, d’édition, de diffusion, d’encodage, de forage, de curation ou encore de visualisation et de représentations de données, d’autres portent sur des projets ponctuels d’édition électronique, de pédagogie numérique, d’expositions en ligne ou de création de modules de visualisation spécifiques à la représentation numérique d’objets singuliers.

Par la constitution de ce dossier spécial, nous espérons évidemment créer des ponts entre les différents projets et faire connaître les initiatives ponctuelles de recherche en humanités numériques dans la recherche francophone. Ce dossier s’inscrit en complémentarité avec un numéro spécial de la revue Digital Humanities Quarterly entièrement consacré à des articles sur les humanités numériques en français, qui a paru au printemps 2018.

Digital technologies have profoundly changed our research practices, our editing and publication practices, and how we exchange information. The means have certainly changed, but these striking changes have also influenced the methods and meaning of writing, the concepts of writer and reader, and the methods of access, the tools and methods of distributing texts, images, sounds, etc. Literature has played a major role in the development of cultural domains; it still holds a prominent place, perhaps even more so today, as our current context is greatly associated to the predominance of the textual form. The explosion of data and the transformation of knowledge, both in terms of the quality of available information and the manner of representing it, have furthermore had a considerable impact on human and social sciences research.

That is to say, then, that these digital innovations have invaded all spheres of production and distribution of knowledge, just as much as they have been integrated into contemporary society. However, even if academic disciplines have evolved, in a way that has been very related to the usage of documents and of digital culture, over the last thirty years, the majority of database projects, publication platform projects, research tool projects and analysis projects in the human and social sciences remain isolated from one another. This special issue, which brings texts together from presentations made at the 2015 Digital Humanities colloquium at Concordia University, offers an overview of current trends in theory and practice observed in the digital humanities domain in French, more specifically in the sphere of production and distribution of knowledge in the human and social sciences.

Certain articles take on theoretical questions linked to the implementation of new tools for research, publication, distribution, encoding, data mining, conservation, and also for the visualisation and representation of data. However, other articles handle intermittent projects for electronic publication, digital pedagogy, online exhibitions and the creation of visualisation modules made for the digital representation of peculiar objects.

By creating this special issue, we hope to build bridges amongst different projects and to publicise the intermittent research initiatives in digital humanities in francophone research. This issue is being published to complement the Digital Humanities Quarterly special issue that appeared in Spring 2018 and was entirely devoted to articles about digital humanities in French.

Déclaration de conflit d’intérêts

Les auteurs déclarent l’absence d’un conflit d’intérêts.

comments powered by Disqus